Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 18 témoignages sont  accessibles ici.

Le film "Nous étions des enfants" (52') et

l'entretien avec Boris Cyrulnik "Des mots pour le dire" (36')

ne sont disponibles que dans le coffret DVD.

LEON ZYGUEL (78')

(né en 1927/décédé en 2015)  Interné à Mérignac, puis à Drancy et Pithiviers, déporté, il participe à la «marche de la mort» et à l’insurrection du camp de Buchenwald. Il sera un témoin majeur du procès de Maurice Papon. (lycéens)

 

HENRI ZYTNICKI (enfant caché 23')

(né en 1934) Il échappe à une rafle à Lyon, se retrouve dans un orphelinat à la Croix-Rousse, avant d’être envoyé à la campagne, passant le reste de la guerre dans une ferme en Auvergne.

 

MARIE AUBERT (enfant cachée 20')

(née en 1932) Elle échappe à la rafle de juillet 1942 grâce à la concierge, se cache dans les caves, échappe à une seconde rafle, puis est placée dans une famille du Maine et Loire.

 

RACHEL JAEGLE (enfant cachée 78')

(née  en 1934)  Sa mère refuse de se laisser emmener avec ses filles lors de la rafle du Vel’d’hiv. Elles parviennent à se cacher dans plusieurs familles en région parisienne et en Charente-Maritime.

 

RACHEL JEDINAK (enfant cachée 83')

(née en 1934)  Arrêtée lors de la rafle du Vel’d’hiv, elle parvient à s’échapper de la Bellevilloise puis du commissariat du XXe. Elle est cachée tout au long de la guerre, notamment à Château-Renault.

 

HELENE SIMONY (enfant cachée 38')

(née en 1933)  Sa mère refuse d’ouvrir lors de la rafle de 1942. Elle est cachée dans différents lieux avant de fuir dans le Vaucluse. Son père a vécu caché toute la guerre, sa mère et son frère ont été déportés.

 

MAURICE JAKUBOWICZ (enfant caché 52')

(né en 1941)   Membre d’une famille de 9 enfants, il est sauvé d’une rafle en février 1944 faute de place suffisante dans le car de police. Par chance, tous seront survivants à la fin de la guerre.  (lycéens)

 

JEAN ROZENTAL (enfant caché 20')

(né  en 1935) Après la déportation de son père en 1941, il est caché avec son frère dans des familles en région parisienne, puis dans une ferme à St Amand-Montrond.

 

LENA DONERSTEIN (enfant cachée 27')

(née en 1932)  Echappe à la rafle de juillet 1942, sa mère refusant d’ouvrir la porte, puis à une seconde rafle cachée chez une voisine. Elle est cachée en Bretagne. (27’)

 

JACOB SZMULEWICZ "Jacquot" (résistant 56')

(né en 1925/décédé en 2016)  Réfugié à Lyon dès 1941, entre dans les FTP-MOI en 1943. Membre du groupe «Liberté» à Grenoble, il mène de nombreuses actions et participe à l’insurrection de Villeurbanne.  (lycéens)

 

LOLA GRYNBERG (enfant cachée 47')

(née en 1934) Elle échappe à la rafle, dissimulée chez une voisine. Emmenée à Nice, elle change de nom et travaille sur les marchés.  Elle retrouvera ses parents, eux aussi cachés pendant toute la guerre.

 

HENRI MALBERG (enfant caché 37')

(né en 1930)  Echappe à la rafle de 1942, caché dans l’atelier de son père. Suit ses parents, notamment au camp d’internement de Douadic. Ils retrouvent leur atelier à la Libération, au retour à Paris.

 

ANNETTE KLAJNBERG (enfant cachée 33')

(née en 1930)  Son père est arrêté, interné à Drancy puis relâché pour maladie. Elle est envoyée grâce à l’OSE (Organisation de secours aux enfants) dans le Loir et Cher pendant toute la guerre.

 

JACQUES KLAJNBERG (enfant caché 55')

(né en 1928) Passe la guerre à Ozoir-la-Ferrière, caché dans une cabane, ne sortant que la nuit pour se nourrir. Engagé dans la résistance il participe à la libération d’Ozoir.

 

 

REGINE LIPPE (enfant cachée 45')

(née en 1932) Elle échappe par chance à une rafle en juin 1942. Elle est cachée dans une famille d’accueil dans la Sarthe, puis dans le Loiret où elle passe le reste de la guerre.

 

GEORGETTE BLAJCHMAN (enfant cachée 45')

(née en 1932) Réfugiée à Montauban, puis en Savoie, enfin en Suisse. Son père est dénoncé par le maire du village français où il se trouvait et déporté en 1943.

 

ADDY FUCHS (déporté 42')

(né en 1926)  Dénoncé au passage de la ligne de démarcation, il est déporté à Blechammer. Sur les 1000 déportés de son convoi, 29 ont survécu. Il raconte dans le détail la vie dans les camps et son retour à Paris. (lycéens)

 

REBECCA CUKIERMAN (43')

(née en 1927)  Restée seule à Paris, son père étant interné à Cherbourg et sa mère décédée, elle voit de sa fenêtre ses amies raflées et les enfants emportés. Elle a la chance de ne jamais être dénoncée.

 

Partager cet article

Repost 0